100 ans plus tard – Anne Delavaud

« Cent ans en arrière, un tout autre paysage recouvrait les fôrêts et les plaines de la région de la Meuse. Aujourd’hui, cent ans plus tard, la végétation a repris ses droits et s’est de nouveau emparée de cette nature qui autrefois a été victime d’épouvantables horreurs mais aussi où la perte humaine a été considérable lors de la bataille de Verdun de 1916.

Les feuillages de ces arbres qui ont grandi en même temps que l’histoire, essaient en vain de camoufler les ruines construites par l’Homme.

C’est donc au travers de ces images que ma démarche photographique a été d’essayer de magnifier ces lieux sacrés, de retransmettre l’énergie presque féérique qui rôde autour de ces forêts. Alors qu’il y a un siècle de cela, pendant la première guerre mondiale, tout n’était que tourments. »

-Anne Delavaud

Comments are closed.