Une nuit au port – Maxime Voidy

«  La nuit, le port se transforme en plateau de tournage, chaque élément du paysage peut devenir le personnage principal de sa propre microfiction. Ce décor hors du temps semble en suspens, se trouvant juste avant ou juste après l’instant décisif dont parle Henri Cartier-Bresson dans son essai éponyme.

Des influences multiples ont guidé ma pratique lors de ce projet. Dans un premier temps le film noir, son rapport à l’architecture, à la face obscure et perversement séduisante des villes contemporaines. Dans un second, le cinéma de Jim Jarmusch fut une réelle source d’inspiration à travers sa manière d’aborder la ville, de documenter le réel tout en esthétisant la banalité du quotidien. La répétition avec variation, la frontalité, la symétrie, la linéarité et la citation sont des éléments du langage cinématographique Jarmuschien que j’utilise régulièrement dans ma pratique photographique. » 

– Maxime Voidy

Comments are closed.